13 août 2022
lunette

Tout savoir sur les lunettes loupe

Avec le vieillissement de la population, de plus en plus de personnes sont touchées par la presbytie. Trouble de la vision qui empêche le cristallin de se concentrer correctement, provoquant une vision de près floue et une fatigue oculaire. La presbytie survient généralement entre 40 et 60 ans et entraîne des difficultés à lire correctement à la distance habituelle de 30 cm.

Comprendre le fonctionnement des lunettes loupe

La lunette loupe repose sur un principe très simple : deux loupes, grossissant de quelques dioptries (de +0,50 à +4), pour mieux discerner les caractères à lire. Ce sont donc les correctifs de base. De plus, ils sont peu coûteux et disponibles sans ordonnance, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles ils sont populaires auprès des personnes qui ne veulent pas attendre un rendez-vous avec un ophtalmologiste. Cependant, ils ne sont pas destinés à corriger les problèmes de vision tels que l’hypermétropie, la myopie et l’astigmatisme, qui sont souvent présents lors de l’apparition de la presbytie. Certaines marques comme Lunetloop proposent déjà plusieurs modèles de loupes, avec un grand nombre de designs différents. Quant aux prix, ils sont très bas : de 5 à 15 euros, selon les accords.

 

Les différents avantages octroyés par l’usage d’une lunette loupe

Si les verres grossissants ne conviennent pas aux personnes ayant de réelles déficiences visuelles sous-jacentes, les verres grossissants peuvent être une bonne idée pour ceux qui n’ont jamais eu besoin de porter de verres correcteurs avant le début de la presbytie. Ces personnes, connues sous le nom de foule face visible, représentent environ un quart de la population. À la maison, une loupe est utilisée comme solution de dépannage pour bien corriger la vision tout en lisant attentivement. Ils peuvent également aider à réduire la fatigue visuelle causée par la difficulté d’accommodation dans la presbytie.

 

Les limites d’utilisations des lunettes loupe

Cependant, ces avantages devraient se qualifier. Une loupe est vraiment une solution de dépannage, pas pour les personnes ayant de réels déficits visuels. Ils ne remplacent absolument pas une visite chez l’ophtalmologiste. De plus, leur qualité de verre est inférieure aux verres correcteurs traditionnels, et la plupart du temps il n’y a pas de filtres de protection (comme l’anti-lumière bleue) et de traitements de surface comme l’antireflet. Ils ne corrigent pas non plus les aberrations optiques, qui peuvent provoquer des distorsions d’image autour de l’objectif. Si vous choisissez d’investir dans une loupe, vous devez avertir vos clients de tous ces éléments afin qu’ils puissent les remettre aux bonnes personnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.