30 novembre 2022

Rénovation maison

Passer au double vitrage

Si vous souhaitez améliorer la performance énergétique de votre maison, les fenêtres double vitrage représentent une bonne solution. Par ordre de priorité en termes d’isolation thermique d’un logement, l’isolation des fenêtres intervient en principe après l’isolation du toit, des murs et du sol. Lorsque l’on connaît que 15% de perte de chaleur s’opère à cet endroit, la nécessité de passer au double vitrage s’avère alors indispensable.

Le principe du double vitrage

Quant les simples vitrages consistent une unique feuille de verre, les doubles vitrages sont constitués de deux feuille de verre assemblées avec un intercalaire garni de lame d’air en leur milieu. Ce système de tampon permet alors de bloquer le froid extérieur et de retenir la chaleur intérieure de la maison. Une fenêtre double vitrage a une parfaite étanchéité à l’air, ce qui lui vaut son caractère isolant.

Quels sont les matériaux à privilégier ?

Il existe plusieurs types de matériaux en matière de double vitrage. Cependant, il faut savoir que les structures réalisées en aluminium ne sont pas très performantes en termes d’isolation. En effet, ce matériau demeure un conducteur thermique considérable. Par ailleurs, le bois et le PVC représentent des alternatives intéressantes car très performantes. Quant à choisir entre ces deux matériaux, les critères esthétiques et pratiques doivent être pris en compte. Le bois possède un caractère noble en plus d’être un bon isolant mais il nécessite un entretien régulier. Quant au PVC, il a l’avantage d’être rentable au niveau du prix et aussi il offre une grande résistance.

Quel est le coût du double vitrage ?

Le coût du double vitrage est dépendant du matériau utilisé, de la surface de la vitre mais aussi du professionnel choisi pour l’exécution des travaux. Toutefois, l’installation de fenêtres double vitrage fait partie des travaux d’éco-rénovation qui ouvrent droit aux aides et subventions octroyées par l’Etat. L’on pourra alors opter pour la subvention Anah, ou le crédit d’impôt, ou encore des subventions locales.

Chauffe-eau solaire

L’utilisation d’un chauffe-eau solaire permet de faire réduire les factures de consommation énergétique jusqu’à 50%. Lors de vos travaux de rénovation, pensez à ce dispositif très intéressant tant sur le plan écologique que sur le plan performance énergétique.

Quel est le principe du chauffe-eau solaire ?

Le chauffe-eau solaire consiste en un panneau solaire thermique installé bien en évidence face aux rayons du soleil afin d’en capter la chaleur. La chaleur ainsi récupérée sera ensuite communiquée à un liquide caloporteur qui rejoindra par la suite un ballon d’eau chaude. Ce ballon étant isolé maintiendra la chaleur de l’eau, ce qui permettra également le stockage de l’eau chaude.

Quels sont les avantages du chauffe-eau solaire ?

Le chauffe-eau solaire possède des avantages considérables. En outre de l’économie que vous pourrez réaliser sur vos factures énergétiques, ce dispositif vous offre un rapide retour sur investissement : quant les prix du gaz et du fioul n’arrêtent pas de grimper, le rayonnement du soleil est tout à fait gratuit.

Par ailleurs, il n’est pas besoin de se situer dans un endroit fortement ensoleillé pour profiter des performances de ce système, il faut seulement l’entretenir régulièrement comme ce que propose le nettoyage toiture Nantes. Les panneaux solaires thermiques peuvent fonctionner même en faible exposition aux rayons du soleil, malgré que le rendement soit élevé mais sans pour autant que cela ne constitue un inconvénient majeur.

Encore plus important, le chauffe-eau solaire fait partie des dispositifs les plus écologiques qui soient : en vingt ans d’utilisation, plus d’une vingtaine de tonnes d’émission de CO2 auront également été évitées.

Quel est le coût d’un chauffe-eau solaire ?

Le coût d’un investissement pour l’acquisition d’un chauffe-eau solaire peut être important en fonction du modèle et de la surface du panneau solaire thermique. En général, une fourchette de prix comprise entre 5.000 à 10.000 € est à envisager pour l’achat et l’installation d’un dispositif adapté à l’usage d’un foyer composé de 4 personnes. Certaines aides et crédit d’impôt sont toutefois proposés par l’Etat afin d’encourager les français à adopter ce type d’éco-rénovation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *