27 octobre 2021
Le régime nordique

Maigrir avec le régime nordique : ce qu’il faut savoir

La perte de poids est indissociable aux régimes alimentaires. Ne savez-vous pourtant pas quel régime adopter dans le cadre de votre programme perte de poids ? Vous pouvez opter pour le régime nordique. Régime nordique ? Vous demanderiez-vous probablement. Ce régime alimentaire existe réellement. Il est considéré comme un régime minceur phare pour maigrir. Si vous voulez en savoir plus sur cette méthode d’amincissement, vous avez à continuer votre lecture.

Petit aperçu historique de la diète nordique

De prime abord, il est à noter que le régime nordique tire son origine dans le nord de l’Europe, plus précisément dans la Scandinavie. D’où l’existence des deux autres appellations attribuées au régime : régime scandinave ou régime Viking.

Ainsi, les habitants de Finlande, de Norvège, de Suède et de Danemark sont les premiers à créer et à adopter ce régime alimentaire. On dirait même que le régime nordique est leur mode d’alimentation quotidien depuis des millénaires.

Ce n’est que vers les années 2000 que certains nutritionnistes et chefs de cuisine ont pu constater les vertus santé et les vertus amincissantes du régime. Ils ont apporté d’autres principes alimentaires avec le régime et cela remonte en 2004.

Les grands principes du régime scandinave

Le régime nordique se base surtout sur l’adoption d’une alimentation à caractère scandinave, c’est-à-dire l’alimentation principale des habitants des pays scandinaves. Il requiert ainsi la consommation exclusive des fruits de mer et des poissons.

Eu égard à la modification apportée par les nutritionnistes qui se sont particulièrement intéressées à ce régime pour l’utiliser à des fins amincissantes, le régime se caractérise aussi par des aliments riches en fibres. Les légumes en font partie. Grâce à son caractère bio et écologique, le régime nordique est voué à la protection de l’environnement.

En quelque sorte, ce régime d’amincissement présente essentiellement une alimentation saine. Il est vrai qu’il privilégie la consommation exclusive de fruits de mer, de poissons et de légumes, mais il ne met pas à l’écart d’autres aliments. En effet, il ne fait pas partie des régimes d’exclusion ou des régimes drastiques.

Les promesses du programme alimentaire Viking

Tout comme les autres régimes alimentaires perte de poids, le régime Viking fait l’objet de nombreux et différents effets amincissants. D’emblée, il est garant d’une perte de poids saine. Il ne permet pas de perdre du poids rapidement. C’est vrai parce qu’en général, seuls les régimes à caractère restrictif qui occasionnent une perte de poids rapide.

Hormis la perte de poids saine, le régime nordique participe aussi à la perte de poids durable. S’il permet de maintenir le poids sans faire l’objet d’un effet yoyo, c’est grâce à son caractère sain, écologique et biologique.

La grande majorité des régimes alimentaires donnent un sentiment de satiété. Le régime nordique, quant à lui, ne garantit une sensation de satiété que très rarement : dans le cas où vous réduisez votre consommation de légumes et que vous privilégiez les fruits de mer dans vos assiettes.

Les aliments conseillés et déconseillés avec le régime nordique

Certes, le régime nordique se caractérise par les poissons et les fruits de mer ainsi que les légumes. Pourtant, ce n’est pas évident. Il est impératif de préciser les poissons, fruits de mer et les légumes à manger exclusivement avec la diète Viking. Le tableau ci-dessous vous sera d’une grande aide.

Aliments conseillésAliments interdits
ü Les fruits de mer : bulot, crevette, langoustine, moule, huîtres, poulpe, calamar, coques, coquilles Saint-Jacques, homard, écrevisse ;

ü Les poissons gras : thon, saumon, sardine, maquereau, truite, carpe, dorade grise, hareng, anguille ;

ü Les poissons maigres : sole, tilapia, turbot, éperlan, lotte, merlan, lieu noir et jaune, flétan, cabillaud, sébaste ;

ü Les fruits rouges : framboise, groseilles, myrtilles, mûres, canneberge, cerise, cassis ;

ü Les noix et graines ;

ü Les amandes ;

ü Les céréales complètes ;

ü Tous les légumes verts.

v Les laits et leurs dérivés : lait de vache, fromages, etc ;

v Les aliments industriels tels que les viennoiseries et les pâtisseries ;

v Les nourritures sucrées telles que les gâteaux, les barres chocolatées, les biscuits pour apéritif, les crèmes glacées, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *