9 mai 2021
Aide à domicile

Quelle procédure suivre pour bénéficier d’une aide à domicile en France ?

Vous ou l’un de vos proches n’arrive plus à faire face à toutes les activités du quotidien nécessitant une autonomie de la personne ? Il est probablement temps de vous renseigner sur les aides et la mise en place d’une aide à domicile pour vous apporter le soutien dont vous avez besoin. Voici les étapes à suivre pour bénéficier de ce service.

Être aidé à domicile : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Il existe deux types d’aide à domicile auxquelles vous pouvez prétendre pour bénéficier de ce service, qui dépendent de votre situation : la première aide concerne les personnes disposant encore d’une certaine autonomie et ne nécessitant qu’une aide partielle, tandis que l’autre aide concerne les personnes en perte totale d’autonomie, rencontrant des difficultés à remplir les tâches essentielles du quotidien, comme le lever, la toilette ou encore les déplacements primaires.

L’aide partielle pour les personnes semi-autonomes

Dans ce cas de figure, il vous reste une grande part d’autonomie et seuls certains gestes vous posent problème, comme aller faire les courses ou faire votre ménage. L’aide à domicile requise est nécessaire pour faciliter votre vie au quotidien. En Effet, vous pouvez alors prétendre à un soutien financier de la part de votre caisse de retraite, de votre mairie ou bien de votre CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).

Dans le premier cas, votre caisse de retraite étudiera vos ressources ainsi que votre niveau d’autonomie, et vous fournira ensuite l’aide appropriée : intervention à domicile, livraison de repas, aide aux déplacements… Dans le cas où vous auriez cotisé à plusieurs régimes de retraite, prenez soin de vous adresser à la caisse auprès de laquelle vous avez cotisé le plus longtemps, afin de prétendre à l’aide la plus élevée possible.

Dans le second cas, votre mairie ou CCAS peut vous fournir une aide-ménagère sur demande et selon vos ressources : celles-ci doivent être inférieures à 903,20 € pour une personne seule, ou 1402,22 € pour un couple.

L’aide aux actes essentiels du quotidien face à la perte d’autonomie

Cette aide est destinée aux personnes de plus de 60 ans, résidant en France et n’ayant plus la capacité de faire face aux tâches essentielles du quotidien. Si vous êtes concernés, il convient alors d’adresser au département une demande d’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), aide attribuée à toute personne remplissant ces critères et dont le montant se calcule en fonction des revenus.

Comment se mets en place l’aide à la personne ?

Une fois les aides financières obtenues, voici les démarches à suivre ci-dessous.

L’aide fournie par la caisse de retraite

Votre aide partielle procurée par votre caisse de retraite sous forme d’heures d’intervention peut se matérialiser par un service d’aide à la personne ou bien par le biais d’un intervenant direct.

L’aide-ménagère fournie par la mairie ou le CCAS

De la même manière, si l’aide obtenue provient de votre mairie ou de votre CCAS, elle vous sera attribuée sous forme d’heures d’intervention, également à mettre en place via une agence ou un intervenant direct en aide personnalisée.

Vous êtes bénéficiaire de l’APA

Si vous avez été déclaré éligible à l’APA, trois solutions s’offrent à vous : tout comme pour les deux cas précédents, vous pourrez faire appel à un service ou à un intervenant direct en aide personnalisée, mais vous pourrez également vous tourner vers une solution de service d’aide à domicile mandataire, c’est-à-dire avoir recours à un service prestataire facturé.

Enfin, cette dernière solution permet de déléguer à un organisme professionnel et spécialisé toute la partie administrative et légale liée à la situation d’employeur : recrutement de l’intervenant, déclaration auprès de l’URSSAF, calcul des paies, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *