30 novembre 2022
CV

Comment expliquer un burn-out sur un CV ?

Un burn-out, presque tout le monde en a déjà vécu. Mais comment l’expliquer dans son CV étant donné qu’on est à la recherche d’emploi ? Est-ce que les recruteurs peuvent comprendre cette dure période par laquelle vous avez passé ? Tant de questions se posent dans votre tête. Et c’est normal. Pourtant, il est possible que vous tourniez cela en votre avantage et que vous n’hésitiez pas d’en parler. Voici comment faire.

Bien réfléchir avant de rédiger son CV

Comme on dit, la vie est faite des hauts et des bas. Il y a des moments où nous devons passer dans la vie pour nous permettre de nous retrouver, comme lors d’un burn-out. Mais l’amener dans son CV paraît être une tâche assez pénible. Eh oui, avant de mettre au courant le recruteur, vous devez vous rassurer de tout pour que cela n’impacte pas votre recherche d’emploi.

Pour ce faire, vous devez bien réfléchir avant de rédiger votre CV. Certes, vous devez en parler pour ne pas avoir à être enquêté lors de l’entretien, mais ne vous y attardez pas. L’idée n’est pas de l’attendrir, mais au contraire de lui montrer que vous êtes honnête et méritez sa confiance. Rassurez-lui que tout cela est fini. Vous pouvez, par exemple, prendre exemple sur quelques modèles de CV en ligne, car il y en a sûrement des personnes qui ont eu le même cas que vous.

Comment le mentionner dans son CV ?

Si vous hésitez d’en parler, mentionnez juste « évènement personnel » au lieu de « burn-out ». C’est mieux comme cela et pour ne pas vous paraître trop fragile. Si votre recruteur n’est pas trop exigeant, il se peut qu’il ne vous en demande rien. Si par contre il l’est, soyez stratège.

Surtout, évitez de faire peur ou de faire pleurer votre recruteur. Si c’est le cas, vous risquez fort de ne pas être pris. Et si l’on vous en parle lors de l’entretien, gardez votre sang-froid. Ne paniquez pas et faites preuve de professionnalisme. Ne manifestez pas vos peurs. Prouvez à votre futur employeur que ce n’était qu’une simple étape de votre vie.

Il ne s’agit pas de mentir, mais plutôt de retourner la situation en votre faveur. Dites, par exemple, « j’ai voulu faire un break et prendre soin de moi ». Votre recruteur pourrait sans aucun doute comprendre cela. De plus, vous en avez besoin pour vous ressourcer afin de devenir plus productif professionnellement. Si vous avez fait des choses utiles comme vous former sur le développement durable ou sur la protection de l’environnement en ligne, ou reprendre le sport durant cette période, vous pouvez parfaitement le mentionner dans votre CV. C’est une bonne idée pour montrer une meilleure version de vous-même.

Bref, même si vous n’avez rien fait durant votre burn-out, sachez tout simplement démontrer dans votre CV que tout cela s’est fini, que vous avez la tête bien fraîche prête pour prendre de nouveaux projets et atteindre de plus hauts objectifs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *